Accueil (22/12/2017)
 
Qui sommes nous (24/09/2017)
 
Services au public (30/12/2017)
 
Associations sportives (13/12/2017)
 
Autres associations (09/10/2014)
 
Ephéméride (12/01/2018)
 
Conseils communautaires (13/12/2017)
 
Conseils municipaux (22/12/2017)
 
La gazette de SAINT AULAYE (11/12/2017)
 
En direct du Sénat (07/02/2014)
 
Politique (12/04/2016)
 
Regardez, c'est comme si vous y étiez (10/02/2009)
 
Petites annonces (27/09/2009)
 
Formulaire d'inscription sur le site (18/08/2009)
Qui sommes nous


Nos ascendants

Mon épouse est née en Lorraine. Ses parents étaient, respectivement, mère de famille et mineur. Ils sont descendus en DORDOGNE à la guerre pour éviter que ce dernier soit enrôlé dans l'armée allemande. Ils étaient métayers au Buisson de Cadouin. A la fin de la guerre, ils sont remontés sur la région parisienne où son père a exercé la profession de maçon. A son décès, les frères et soeurs de mon épouse étant en bas age, sa mère a du travailler en usine puis comme femme de ménage en mairie.

Je suis né à Paris. Mes parents sont issus de Calais et travaillaient dans la dentelle. Lorsque la crise du tulle est arrivée, ils sont descendus sur la région parisienne et ont travaillés dans une usine de montage automobile de la banlieue sud ouest. Les anglais ayant essayé de bombarder cette usine, mes parents s'en sont éloignés et se sont retrouvés en baulieue sud est. Mon père a travaillé comme polisseur et ma mère dans des usines d'alimentation. A mes 17 ans, ils sont remontés dans leur ville natale où mon père a repris son ancien métier. Ma mère est entrée dans une clinique comme femme de ménage puis comme aide soignante.

Nous

Après avoir travaillé dans la confection, mon épouse a travaillé dans une entreprise d'injection de matière plastique pour fabriquer, entre autres, des cuves de réfrigérateur. Elle a fait ce travail jusque la naissance de notre deuxième enfant. Ensuite elle s'est occupée d'élever nos enfants et de tenir le budget familial.

Après avoir quitté l'école à 16 ans, j'ai voulu monter dans la hiérarchie. Pour ceci, j'ai suivi les cours du Conservatoire National des Arts et Métiers. J'en suis sorti avec 9 unités de valeur. Le travail (garde dans les hôpitaux une semaine sur quatre) et les enfants m'ont fait abandonner les études. Cela m'a quand même servi car, grace à ces études et à mon travail, j'ai pu devenir responsable de la maintenance dans les hôpitaux de l'Assistance Publique de PARIS.

    

Peu de temps avant la retraite, je me suis présenté aux élections municipales de VIGNEUX, dans l'Essonne où j'ai été élu. Nous sommes arrivés à SAINT AULAYE en aout 2003.

S'occuper de sa ville est prenant mais c'est tellement intéressant que nous nous sommes présentés aux élections municipales de SAINT AULAYE en 2008. Nous n'avons obtenu que 36 et 45 voix.
Nous recommencerons peut-être plus tard si nous réussissons à réunir, en tout, 15 personnes (50% de femmes et 50% d'hommes) prêts à nous aider. Nous ne sommes pas particulièrement attiré par la place de maire, un rôle d'adjoint nous satisfaierait.

 

© 2018